Meilleur booster de testostérone : augmentez votre production naturelle !


Diego Montero
Journaliste spécialisé santé

Dernière mise à jour : 25 Janvier 2023

Ahh la testostérone... Hormone de la masculinité par excellence ! Sans tomber dans l'idéologie viriliste, il est reconnu qu'un taux de testostérone trop faible peut causer des problèmes pour un homme : perte de libido et troubles érectiles, fatigue, diminution de la masse musculaire et de la force, augmentation de la graisse corporelle, etc.

Alors comment booster sa testostérone ? 

Les traitements par injection de testostérone sont réservés aux personnes ayant un déficit avéré par des analyses biologiques, et causent de nombreux effets secondaires. Que valent les compléments alimentaires booster de testostérone ? Quel est le plus puissant ? Sont-ils sans danger ?

Notre avis sur les boosters de testostérone

Bien qu'en France le sujet soit rarement mis sur la table, voire parfois tabou, ailleurs dans le monde (et notamment aux Etats-Unis) il est tout à fait normal de se préoccuper de son taux de testostérone.

On l'a vu, un faible taux de testostérone peut engendrer plusieurs conséquences notamment sur l'activité sexuelle et la prise de muscle. Et même en ayant une bonne hygiène de vie, la baisse progressive de la testostérone est inévitable avec l'âge.

Un booster de testostérone est un complément alimentaire à base d'ingrédients naturels comme le tribulus terrestris ou l’acide d-aspartique, qui va stimuler certaines hormones pour augmenter la production naturelle de testostérone par l'organisme.

Que disent les études ? On trouve encore peu trop d'études scientifiques sur le sujet pour affirmer que ce type de produit est 100% efficace pour augmenter la testostérone, mais il y a eu des résultats positifs et encourageants !

Attention quand même : il ressort de certaines recherches que tous les boosters de testostérone ne se valent pas : seulement 25% des suppléments de testostérone analysés dans cette étude ont des résultats scientifiquement prouvés. Une autre étude montre même que certains produits pourraient présenter un danger pour la santé ou des effets secondaires.

Quel est le meilleur booster de testostérone ?

En analysant et en regroupant les différentes informations disponibles, nous avons cherché un booster de testostérone puissant et sans danger pour la santé.

Notre recommandation :

TestoPrime

  • Le produit ayant reçu le plus d'études scientifiques concluantes
  • Garantie satisfait ou remboursé

Sa composition est très intéressante pour favoriser la production naturelle de testostérone par l'organisme, et ce même chez les seniors. TestoPrime est le booster de testostérone n°1 des ventes aux USA. Selon leurs chiffres, plus d'1 million d'hommes nord-américains (USA + Canada) utilisent régulièrement le TestoPrime. Idéal pour :

  • Ceux qui cherchent à relancer leur libido / activité sexuelle
  • Les pratiquants de musculation
  • Ceux qui ressentent une baisse d'énergie

Vous pouvez trouver quelques avis clients ici

Autres marques ayant de bons résultats


Si vous souhaitez pouvoir comparer, voici deux autres marques de boosters de testostérone ayant montré de bons résultats et qui ne présentent pas de risque pour la santé :

C'est quoi la testostérone ? Comment est-elle produite ?

La testostérone est une hormone stéroïdienne, produite principalement par les testicules chez l'homme (et en moindre quantité par les ovaires chez la femme). Elle a pour rôle le développement des organes génitaux masculins, la production de spermatozoïdes, le maintien de la libido et des caractères sexuels secondaires tels que la croissance des poils et la voix grave.

Notre corps produit donc naturellement de la testostérone, en plus ou moins grande quantité selon les personnes. Pour rentrer très légèrement dans les détails, cette production est stimulée par deux hormones : l'hypothalamus et l'hypophyse, qui produisent respectivement la gonadolibérine (GnRH) et l'hormone lutéinisante (LH). Ces hormones agissent sur les cellules de Leydig situées dans les testicules pour stimuler la fabrication de testostérone.

Ainsi, un certain nombre de facteurs peuvent influencer positivement ou négativement cette production de testostérone. Et la solution naturelle la plus efficace à ce jour est d'avoir recours aux suppléments alimentaires, qu'on appelle communément « booster de testostérone », qui sont composés des ingrédients les plus puissants pour stimuler cette production naturelle de testostérone par l'organisme.


Comment savoir si on a un bon taux de testostérone

Un taux de testostérone normal favorise une bonne santé physique et mentale. Si vous avez des doutes sur votre niveau de testostérone (trop ou pas assez) il existe certaines méthodes pour la déterminer.

1. Test par prise de sang

La solution la plus courante consiste à effectuer un test sanguin pour mesurer les niveaux de testostérone libre, totale et biodisponible. Ce test peut être fait sur prescription de votre médecin, pour des raisons médicales ou pour des raisons de performance sportive. À noter que les taux peuvent varier en fonction du moment de la journée, il est donc préférable de faire le test le matin à jeun pour obtenir des résultats les plus précis.

2. Test salivaire

Il est également possible de savoir si on a un bon taux de testostérone sans prise de sang, en utilisant des tests salivaires. Ces tests sont plus simples à utiliser et peuvent être effectués à la maison, mais ils ne sont pas aussi précis que les tests sanguins. Les tests salivaires peuvent également être influencés par des facteurs tels que le stress et l'utilisation de certains médicaments.

3. Sur évaluation des symptômes

Si vous trouvez les tests contraignants ou si vous vous posez juste la question sur vos niveaux de testo, sachez qu'il existe un certain nombre de symptômes physiques qui peuvent être révélateurs d'un taux de testostérone bas : faiblesse musculaire, perte de libido, fatigue récurrente, ou encore une baisse de la densité osseuse.

Bien-sûr, ces effets du manque de testostérone peuvent tout à fait être causés par d'autres problèmes de santé... Si vous avez un doute, vous pouvez essayer une cure de testostérone (booster) en complément alimentaire pour voir s'il y a une évolution positive. Dans le cas contraire, c'est à dire si vos problèmes persistent et qu'ils impactent votre quotidien, alors nous vous conseillons d'en parler avec votre médecin pour effectuer des tests plus précis sur votre taux de testostérone, ou évaluer les autres causes possibles.

Pour rappel, il est normal d'avoir une baisse de la production de testostérone chez l'homme après 30 ans.

  • Après 30 ans, il est donc toujours intéressant d'avoir recours aux boosters de testostérone pour conserver un taux normal (et encore plus après 50 ans !)
  • En-dessous de 30 avant, le recours à ce type de compléments alimentaires n'est intéressant que dans le cas d'une pratique sportive spécifique nécessitant un taux élevé de testostérone (par exemple la musculation), ou dans le cas d'un déficit avéré après avoir effectué les tests mentionnés.

Les facteurs qui influencent le taux de testostérone


L'âge

Le taux de testostérone chez l'homme diminue progressivement avec l'âge. En général, il atteint son pic à la fin de l'adolescence, puis diminue lentement jusqu'à l'andropause (ménopause masculine). Les symptômes de l'andropause peuvent inclure une perte de libido, une fatigue accrue, une baisse de la masse musculaire et une augmentation de la graisse corporelle.

La génétique

On n'est pas tous égaux devant la génétique. Certaines personnes ont des gènes qui les prédisposent à des taux de testostérone plus élevés ou plus faibles. Les conditions médicales héréditaires telles que les anomalies chromosomiques ou les maladies génétiques peuvent également affecter les niveaux de testostérone.

L'alimentation

Une alimentation saine et équilibrée : riche en protéines, en fruits et légumes peut aider à maintenir des niveaux normaux de testostérone. En revanche, une alimentation riche en graisses saturées et en sucre peut entraîner une baisse de la testostérone. Il existe également certains aliments à éviter comme le soja (et tous les aliments à base de soja : tofu, etc.), le houblon (donc les bières !), la réglisse, les sucreries, le soda...

Le sport

L'exercice physique est un facteur important pour maintenir des niveaux normaux de testostérone. Les exercices de musculation ou de cardio sont à privilégier pour booster la testostérone. Attention quand même : l'exercice excessif peut entraîner une diminution du taux de testostérone (surentrainement...). C'est encore plus le cas chez les personnes qui sont déjà en surpoids.

La santé générale

Les maladies chroniques telles que le diabète, l'hypertension artérielle et les maladies cardiaques peuvent induire une baisse du taux de testostérone. La prise de certains médicaments, tels que les stéroïdes anabolisants, peut également avoir un impact négatif.

Le poids corporel

L'excès de graisse corporelle peut augmenter les niveaux d'aromatase, une enzyme qui convertit la testostérone en œstrogène. À l'inverse, des études ont montré que perdre du poids peut augmenter la testostérone chez les hommes obèses.


Comment augmenter sa testostérone naturellement

Nous venons de voir les principaux facteurs qui peuvent impacter vos niveaux de testostérone, il faudra donc logiquement améliorer son hygiène de vie sur ces différents points. Évidemment, vous ne pourrez rien faire contre l'âge ni votre génétique... Il faudra donc se concentrer sur :

  • L'alimentation
  • L'activité physique
  • Une bonne santé générale

Manger mieux

Comme toujours, une alimentation saine et équilibrée est à privilégier. Voici quelques conseils sur les aliments qui peuvent aider à augmenter la production de testostérone :

  • Les protéines : les aliments riches en protéines tels que la viande rouge, les œufs, les noix et les produits laitiers peuvent participer à booster la testostérone.
  • Les graisses saines : les aliments riches en graisses saines tels que les avocats, les noix, les graines et l'huile d'olive peuvent aider à avoir plus de testostérone.
  • Les fruits et légumes : les fruits et légumes riches en vitamine C, en vitamine D et en vitamine E contribuent à augmenter le taux de testostérone.
  • Les aliments riches en zinc : les aliments riches en zinc tels que les fruits de mer, les noix et les légumineuses peuvent contribuer à produire plus de testostérone.
  • Les aliments riches en magnésium : les aliments riches en magnésium tels que les légumineuses, les noix et les légumes verts peuvent favoriser l'augmentation de la testostérone.
  • Les « super aliments » : il existe un certain nombre d'aliments contenant des principes actifs puissants pour stimuler la production de testostérone. On peut citer le gingembre ou le ginseng, l’acide d-aspartique, le tribulus terrestris, l'ashwagandha, le fenugrec, le moringa, la maca... Ils se consomment le plus souvent en poudre ou sous forme de pilules.

Bouger plus

Autre grand classique d'une bonne hygiène de vie : l'activité physique. Il est important de bouger régulièrement, faire du sport... pour maintenir un bon taux de testostérone. Mais attention, tous les sports ne se valent pas ! Certains peuvent même faire baisser la testostérone.

Les sports qui sont favorables :

  • La musculation (et tous les sports de développement musculaire comme le crossfit, etc.) : Les exercices dits « polyarticulaires » (qui engagent plusieurs muscles à la fois) sont à privilégier. Exemple : le squat, le développé couché, les pompes ou les tractions. Variez les exercices et travaillez tous les groupes musculaires (jambes et haut du corps) pour obtenir de meilleurs résultats.
  • Les exercices de cardio à haute intensité : Toutes les séances d'entraînement de haute intensité sur de courtes périodes favorisent la production de testostérone (course rapide / sprints, tous les appareils de cardio effectués à haute intensité...).

Les sports défavorables :

  • Tous les sports d'endurance (entraînement de longue durée : les sorties longues en course à pied (marathon...), les randonnées à vélo, etc. peuvent entraîner une baisse de la testostérone. Si vous aimez courir ou faire du vélo mais vous pensez avoir un manque de testostérone, il est donc préférable de limiter la durée de vos séances et privilégier les séances plus intenses.

Être en bonne santé - avoir une bonne hygiène de vie

Être en bonne santé ? Plus difficile à dire qu'à faire diront certains... Bien-sûr nous ne parlons pas de ceux atteints de maladies chroniques, mais tout le reste : toutes les actions du quotidien qui peuvent améliorer la santé :

  • Repos et sommeil : Bien se reposer participe à être en bonne santé, et favorise une production normale de testostérone. Il est donc important de respecter un horaire de sommeil régulier et de se reposer suffisamment, notamment si vous faites beaucoup de sport.
  • Éviter le stress : le stress augmente la production d'une autre hormone produite par la glande surrénale : le cortisol, qui a un effet néfaste sur la production de testostérone car il inhibe la production de l'hormone lutéinisante qui est responsable de la testostérone dans les testicules. De plus, le stress peut perturber l'équilibre hormonal, notamment en augmentant la production d'œstrogènes (hormones féminines).
  • Éviter la consommation d'alcool, de tabac, et autres drogues, qui peuvent avoir un effet négatif sur la production de testostérone par le corps.

Voir aussi : les 5 règles d'or pour être en bonne santé


FAQ

Peut-on acheter un booster de testostérone en pharmacie ?

Il existe des complexes vendus en pharmacie en France, mais le plus généralement ce ne sont pas des boosters de testostérone puissants. Ils sont faiblement dosés et ont une composition moins intéressante que d'autres produits vendus à l'étranger réputés plus efficaces

Il y a t-il un danger à prendre un booster de testostérone ?

Si vous choisissez un produit à base d'ingrédients naturels, les dangers sont très réduits voire inexistants. Il se pourrait qu'il y ait certaines réactions non souhaitées ou effets secondaires chez certaines personnes, notamment dans le cas où il y aurait une réaction allergique à l'un des ingrédients.

Attention, les dangers et effets secondaires sont nombreux en revanche si vous vous injectez de la testostérone ou faites une thérapie de remplacement de la testostérone (TRT). Il faut bien faire la distinction entre les compléments alimentaires (= ayant pour objectif de booster la production naturelle de testostérone par l'organisme), et prendre de la testostérone pure par piqure ou un médicament contenant de la testostérone par voie orale.

Les femmes ont elles besoin de booster leur testostérone ?

Il existe des cas où les femmes peuvent avoir des niveaux de testostérone bas : troubles de l'ovulation, de ménopause ou de maladies des glandes surrénales. Dans ces cas, un médecin peut prescrire un traitement hormonal pour augmenter la testostérone.

Certaines femmes dans le milieu du culturisme peuvent également vouloir prendre de la testostérone pour augmenter leur masse musculaire au-delà des limites naturelles.

Dans tous les cas, les compléments alimentaires pour booster la testostérone n'auront aucun effet chez la femme. En effet, la production naturelle de testostérone étant très faible chez les femmes, inutile de la stimuler. Seules les injections auront un effet, mais cette augmentation artificielle n'est pas désirable pour l'immense majorité des femmes.

Prendre une douche froide a un effet sur la production de testostérone ?

On peut trouver sur Internet différents articles conseillant la douche froide pour booster la testostérone.  Cette hypothèse s'appuie sur des études qui ont montré que l'exposition à des températures froides peut entraîner une augmentation temporaire de la testostérone chez les hommes.

Néanmoins, cela a été remis en cause par d'autres études, et à l'heure actuelle il n'y a pas de preuves scientifiques concluantes pour affirmer que prendre une douche froide aurait un effet sur la testostérone. Prendre une douche froide a cependant d'autres bénéfices avérés, notamment sur la circulation du sang, et nous ne pouvons que vous encourager à essayer ! 😉

Masturbation et testostérone : il y a t-il un lien ?

Certains de posent la question d'un éventuel impact de la masturbation sur le taux de testostérone. Même si des études ont montré une légère réduction temporaire du taux de testostérone après la masturbation, ceci est considéré comme normal et temporaire. À date, rien ne permet de dire que la masturbation puisse nuire à la production de testostérone.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}